Envelopod

Telle la légende bien connue du monstre du Loch Ness, le lac Ontario renferme des récits de créatures inexpliquées, ressemblant à des serpents, qui seraient à l’origine de naufrages et de sillages dangereux. Comme il existe peu de preuves tangibles de ces énigmes, on peut laisser libre cours à notre imagination. Je crois que, comme la plupart des créatures, on peut former des cocons physiques ou métaphysiques. Par exemple, le cycle d’un papillon en cours de mutation : les cocons peuvent servir de lieu protégé dans lequel le développement interne ne peut être vu de l’extérieur.
Les humains créent des cocons de la même façon. Vivre avec une maladie chronique non visible n’est qu’un exemple où notre perception de l’apparence d’une autre personne est loin de refléter le travail qui se passe à l’intérieur. Par l’intermédiaire de ma femme Eva, j’ai vu que les personnes souffrant de maladies non visibles sont traitées comme des créatures cryptozoologiques, car il est difficile de voir ou de comprendre leurs réalités.
Cette installation démontre que nos coquilles protectrices devraient être mises à l’honneur pour nous permettre de grandir sans avoir à répondre aux attentes ou aux pressions de la société; un endroit à l’intérieur de nous tous où l’attention et l’amour de soi peuvent prendre toute leur importance. Et, depuis ce cocon, nous pouvons encore briller.
L’enveloppe est faite d’écailles d’acrylique et de cuivre découpées à la main. Les visiteurs sont invités à établir un lien avec l’habitant de ce cocon en plaçant une main sur une écaille de cuivre, ce qui déclenche une myriade de couleurs irradiant de l’intérieur.
Que cette installation soit un clin d’œil à ceux qui souffrent en silence, les cryptides qui sont parmi nous.


Artistes

  • Matt Charalambides

    Matt Charalambides a obtenu un baccalauréat en design industriel avant de trouver sa vocation d’artiste. Comptant plusieurs années d’expérience dans la fabrication et la conception pour la vente au détail, et un intérêt particulier pour la construction plutôt que pour l’achat, et ce, depuis l’adolescence, Matt a quitté la vie de bureau pour ne faire plus qu’un avec son atelier de menuiserie lorsqu’il a lancé Bear Bones Woodworks en 2013. Depuis lors, ses installations artistiques utilisant des techniques mixtes ont été exposées lors d’événements organisés à Toronto, Chicago, New York, Houston et Miami. En créant des œuvres qui mettent l’accent sur la remise en question de la perception de l’inconnu par la société, le travail de Matt remet également en question le design traditionnel en utilisant des matériaux écologiques et respectueux des animaux. Lorsqu’il n’est pas occupé à créer, on peut le trouver errant dans les rayons des outils ou dans les bois, cherchant l’inspiration dans le quotidien.


Programmes Spéciaux

Search

Menu