Maybe it’s better we don’t know

MAYBE IT’S BETTER WE DON’T KNOW est une sculpture de concept temporaire spécifique au site a site-et conçue pour un refuge destiné à provoquer les commentaires du public sur le volume de lumière perdue dans la pollution par la lumineuse. L’œuvre questionne les effets sur le psychisme humain de notre quotidien si on vivant sous un rayon de lumière continu.

À quel moment un véritable ciel de nuit est-il devenu une rareté?

Quand a-t-on accepté de laisser la conception de l’éclairage brimer notre relation avec les étoiles et les galaxies ou encore éliminer notre besoin de compétences célestes et de partage de mythes sur le ciel qui guidaient notre quotidien?

Tirant profit des qualités adaptatives de la météo et de la force intrinsèque du métal avec des propriétés attrayantes, l’œuvre est un site ayant surmonté la ‘peau’ des traditions, de feuilles d’acier brûlées qui sont superposées et attachées sous différents angles à un cadre modulaire d’acier soudé. Les ouvertures de la peau de la sculpture invitent la lumière ambiante adjacente et la lueur du ciel nocturne de Toronto à entrer dans l’espace intérieur en tant que représentation unique de véritable ciel de nuit. De jour, l’effet des ouvertures expérimentées en tant qu’éclats de lumière, vient faire contraste avec le couloir d’acier foncé. Après le crépuscule, le contraste devient plus prononcé tandis que l’espace intérieur assombri fait contraste avec l’éclat de lumière extérieure de la nuit urbaine. L’unique interprétation du ciel de nuit urbain souligne l’intensité de la pollution lumineuse, que nous oublions facilement occupés dans notre mode de vie urbain de nuit.

Ce que nous avons perdu lors du progrès de la vie contemporaine a ébranlé le bon sens de l’humilité et l’admiration que nous expérimentions auparavant en observant un ciel obscur pour imaginer l’immensité de l’univers.

Vaux mieux ne pas savoir.

Victoria Taylor / VTLA – ARCHITECTE PAYSAGISTE

Victoria Taylor, présidente et fondatrice de VTLA, est engagée envers le paysage en tant que pratique artistique et culturelle par l’entremise de commandes publiques et privées, des projets de conservation, l’enseignement, la rédaction et l’installation artistique temporaire. Victoria est une architecte paysagiste enregistrée de l’Association des architectes-paysagistes de l’Ontario et est membre à part entière de l’Association des architectes paysagistes du Canada. Elle détient une Maîtrise en études environnementales de la York University et une Maîtrise en architecture de paysage de l’Université de Toronto.

VTLA conçoit des espaces inspirés par le contexte, l’écologie, l’engagement social et les possibilités horticoles. Travaillant de manière indépendante ou au sein d’une équipe de design multidisciplinaire, les travaux professionnels du studio comprennent la conception de plan général, les projets résidentiels, la plantation et les paysages institutionnels. Les projets de construction et les services de gestion de projet tiennent compte des relations établies de Victoria avec les paysagistes, les producteurs de plantes, les consultants en éclairage, irrigation et LID, les fabricants, les massons et les menuisiers.

En collaboration avec Gelareh Sadaatpajouh, Taylor a lancé====\\DeRAIL Platform for Art + Architecture en tant que projet de conservation afin d’animer les espaces publiques le long des paysages urbains. Victoria est la cofondatrice et conservatrice (2012 – 2014) de Grow Op, The Gladstone Hotel’s annual Urbanism, Landscape and Contemporary Art Exhibition, est chargée de cours à temps partiel et critique à la John H. Daniels School of Architecture, Landscape, and Design, Université de Toronto et au University of Waterloo School of Architecture, en plus d’écrire dans le GROUND quatre fois par an.

WebInstagram

Ken Roy Johnson – SCULPTEUR, FABRICANT D’ACIER, MUSICIEN

Ken Roy Johnson, sculpteur, fabricant d’acier et musicien, a reçu son AOCA du Ontario College of Art and Design, à Toronto au Canada. Ken présente une approche expérimentale et mimétique à chaque projet qui est grandement inspiré par le site et le processus et souvent à des thèmes concernant le sublime. Il travaille avec une variété de médiums, dont la musique, mais se spécialise dans le travail du métal.

Le travail de Ken a été exposé à la Spin Gallery de Toronto au Canada; Grow Op : À la Gladstone Hotel’s annual Urbanism, Landscape and Contemporary Art Exhibition,Toronto, Canada; à l’Overflo Gallery, Toronto, Canada; à la The Presentation House Gallery, Vancouver, Canada; aux Gavin Brown Special Projects, New York; et à la Mastien Gallery, Malines, Belgique. Il réside et travaille actuellement à Toronto au Canada et à Marfa au Texas.

WebInstagram

Search

Menu