Over Floe par John Notten

Over Floe par John Notten

La Place de l’Ontario est heureuse de présenter Over Floe, une œuvre sculpturale de l’artiste torontois John Notten, qui flottera dans le lagon intérieur du printemps à l’automne 2021. S’inscrivant dans le cadre de l’initiative d’ArtWorxTO : Toronto’s Year of Public Art 2021-2022 (l’année de l’art public à Toronto 2021-2022), cette œuvre s’ajoute à de nombreux autres projets passionnants dispersés dans toute la ville.

Des icebergs à Toronto?

Bien que cette œuvre se fonde parfaitement dans le décor de nombreuses autres régions de la planète situées plus au nord, l’idée de faire flotter cinq icebergs en direction de Toronto à la Place de l’Ontario est, à tout le moins, inhabituelle. Et pourtant, ils sont bien là, flottant doucement dans un environnement urbain, refusant de fondre sous le soleil cuisant de Toronto. Comme vous le découvrirez, ce ne sont pas icebergs comme les autres.

Le puzzle constitué par ces étranges formes géométriques ne se révèle que lorsqu’il est appréhendé sous différents angles. Observés selon une perspective donnée, ce ne sont que des icebergs. Cependant, chacune des cinq structures révèle une façade différente : une maison de banlieue, une école, une banque, une usine et un camion.

D’où viennent-ils? Sont-ils le résultat d’une catastrophe naturelle? D’une inondation peut-être, comme celle qui a été causée par l’ouragan Hazel en octobre 1954? Ou sont-ils une métaphore de l’avenir d’une planète sans cesse mise à mal par un climat changeant?

Élévation du niveau de la mer

Partout dans le monde, le niveau des mers monte depuis le début du 20e siècle. En raison du réchauffement climatique causé par les activités humaines, les calottes glaciaires fondent et les océans sont en expansion. Des villes du monde entier, Toronto incluse, ont retiré une multitude d’avantages des plans d’eau qui les entourent. Alors que les émissions de dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre entraînent une augmentation des températures dans le monde entier, la glace polaire fond à une vitesse alarmante, provoquant des changements climatiques spectaculaires et accroissant les risques d’inondations.

Pourquoi du polystyrène?

La sculpture Over Floe est composée presque exclusivement de polystyrène expansé (PSE), communément appelé polystyrène. À l’image des icebergs, le polystyrène est composé à 95 % d’air, une caractéristique qui leur confère une très grande flottabilité. Et tous les deux, bien sûr, sont généralement de couleur blanche. Là s’arrêtent, cependant, les similitudes entre les deux.

Le polystyrène est un choix de matériau ironique, et peut-être le matériau le plus improbable avec lequel créer un bloc de glace flottante. Bien qu’il puisse s’avérer infiniment utile dans les applications d’emballage et les pratiques de construction, le polystyrène contribue chaque année à l’ajout d’une énorme quantité de déchets à nos décharges, remplissant jusqu’à 30 % de l’espace d’enfouissement dans le monde. Parce que le polystyrène n’est pas biodégradable, il demeure pendant très longtemps dans les sites d’enfouissement sans se décomposer. Et parce qu’il est extrêmement léger, il se désagrège souvent et finit dans les océans, où il constitue une source majeure de pollution nocive.

L’utilisation d’un matériau si souvent synonyme d’atteinte à l’environnement pour transmettre un avertissement environnemental est le résultat d’un long processus de réflexion et de consultation. Rassurez-vous, toutefois : un soin tout particulier a été apporté pour que Over Floe soit sans danger pour l’environnement local et pour la faune du lac Ontario et de ses environs. À l’instar d’un canoë, la sculpture a été enduite d’un revêtement époxydique durable éliminant tout risque pour la zone dans laquelle il flotte. De plus, l’ensemble du polystyrène utilisé pour ce projet a été récupéré sur un chantier de démolition de Toronto et généreusement offert à l’artiste par EllisDon Construction, éliminant ainsi une grande quantité de déchets potentiellement nocifs qui auraient autrement été enfouis dans une décharge. Une fois le projet terminé, le polystyrène sera recyclé et réutilisé dans une installation spécialisée.

Ainsi, Over Floe offre au spectateur l’occasion de réfléchir aux liens entre ce matériau provocateur, l’image des icebergs flottants et celles des institutions emblématiques à moitié submergées.

Polystyrène récupéré sur le chantier de démolition. Photo reproduite avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Pour en savoir plus sur l’artiste, cliquez ICI#johnnotten
Pour en savoir plus sur l’initiative d’ArtWorxTO : Year of Public Art 2021-22, cliquez ICI
Pour en savoir plus sur les efforts en matière de développement durable d’EllisDon, cliquez ICI

 

this is a button to trigger the modal

Mise à jour COVID-19

Avec le parc ouvert à l’utilisation, tous les visiteurs sont invités à respecter les directives suivantes lorsque vous êtes sur notre site pour aider à prévenir la propagation du COVID-19:

  • Si vous êtes malade ou si vous avez été en contact avec une personne malade, veuillez ne pas entrer sur le terrain de la Place de l’Ontario.
  • Gardez un espace sain de 2 mètres entre vous et les autres visiteurs du parc.
  • Veuillez porter un masque si vous ne parvenez pas à garder une distance physique de 2 mètres.
  • Les visiteurs sont invités à limiter leurs groupes aux membres du même ménage ou à une autre personne extérieure au ménage qui vit seule.
  • Les chiens doivent être tenus en laisse et les propriétaires de chiens doivent veiller à maintenir une distance de 2 mètres recommandée par rapport aux autres chiens et personnes.
  • Utilisez les poubelles fournies pour protéger les travailleurs et pour aider à garder le parc propre
  • Certaines toilettes sont ouvertes sur place (voir la carte pour les emplacements) – veuillez les utiliser, si nécessaire.

Search

Menu